Un Nouvel Elan pour Chevigny

Site des élus "Nouvel Elan" de Chevigny-Saint-Sauveur

banniere

 écran de fuméeComme à son habitude, M. Brenot envoie des écrans de fumée quand il est en difficulté pourexpliquer sa gestion ou sa politique...

Première tentative de brouiller les pistes : dans sa réponse du « 4 pages » de mai, il développe quatre tranches de travaux de l’« espace ogive » alors que les questions qui lui sont posées ne portent que sur ce qu’il appelle la première tranche. Cela ne favorise pas la compréhension de nos concitoyens. D’autant qu’aucun financement n’est à ce jour demandé pour les tranches suivantes.

 

Deuxième tentative de semer la confusion : le maire déduit directement du coût de la première tranche la somme qui sera remboursée au titre du Fonds de Compensation de la TVA (FCTVA). Certes le FCTVA permet aux collectivités de bénéficier d’un remboursement de la TVA sur des investissements, mais ce remboursement n’intervient au mieux qu’au bout de deux ans. En attendant, il faut que la commune paie TTC les factures des travaux, ainsi que des intérêts sur la partie empruntée du financement (l’emprunt pour financer le dojo n’est plus contesté, contrairement aux dénégations du maire dans le numéro du mois d’avril).

 

Autre mystification : le PAE (Programme d’Aménagement d’Ensemble) est une contribution  financière obligatoire versée par l’aménageur du lotissement pour participer au financement d’équipements coûteux. C’est l’équivalent d’une taxe versée à la commune et dont l’utilisation est prédéterminée. C’est en fait une participation de la commune qui détermine à quel équipement l’affecter.

 

Autre écran de fumée destiné à détourner l’attention  des chevignois de l’essentiel : la politisation de tout débat sur la gestion municipale, et l’emploi de qualificatifs qui se voudraient vexatoires (socialo-communistes) à l’égard d’élus d’opposition dont deux membres sur cinq ne sont affiliés à aucun parti. Mais nous n’avons pas rétabli notre droit d’expression dans les publications communales pour le gaspiller en polémiques stériles.

 

Le bilan financier du dojo présenté par l’opposition dans le « 4 pages » du mois de mai est au final exact (environ 4 millions d’€). Il faut y rajouter le prix du terrain à la charge de la commune. En revanche les questions posées au maire, notamment sur l’occupation du dojo et les raisons du refus de la subvention du grand Dijon n’ont reçu que des réponses très évasives.

 

Les élus d’opposition :

 

JC. Beaux – F. Eschermann – M. Faitot  L. Legrand – J. Macé 

Commentaires  

gauthier
#1 gauthier 23-12-2007 23:24
Evidemment, les écrans de fumée ! D'une part ces gens-là pensent que gèrer une ville échoit naturellement à la droite, en vertu d'une mystérieuse capacité ; d'autre part, je pense que l'équipe qui gère Chevigny, confite depuis des lustres dans les affrontements de la Guerre Froide, est entrée dans une sorte de paranoïa : se voyant comme le dernier rempart de l'Occident chrétien, Chevigny veut tout comme les grands, mais en petit. Une petite Maison de l'enfance, un petit grand Zénith, un petit centre social,... Tout en petit mais tout chevignois, comme si le Chevignois, hors ceux de gauche, était issu d'une race particulière, douée de toutes les vertus, de toutes les grâces physiques et d'un coefficient intellectuel au-delà  de la moyenne. Il suffit d'observer et d'écouter l'équipe actuelle pour s'en convaincre...
Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sous les projecteurs

Que coûte la protection fonctionnelle du maire ?

331
Le maire de Chevigny-Saint-Sauveur a décidé d’attaquer un blogueur pour diffamation sur "personne...
Lire la suite

Conseil Municipal du 8/10/2016 - Déclaration lors de la demande de protection fonctionnelle du Maire de Chevigny-Saint-Sauveur

818
On touche le fond... Hier matin, lors d'un conseil municipal extraordinaire, la protection...
Lire la suite

La demande de protection fonctionnelle de Michel Rotger, maire de Chevigny-Saint-Sauveur, différée

2463
Ce mardi 27 septembre 2016, le conseil municipal de Chevigny-Saint-Sauveur devait examiner une...
Lire la suite

Demande de démission du Maire - Conseil Municipal du 5 juillet 2016

3974
Déclaration de Louis Legrand pour demander la démission du maire suite à sa condamnation. -...
Lire la suite

Clos en Mont Vaux : la commune condamnée aux dépens

2435
Pour mémoire, un investisseur privé voulait faire une opération immobilière avenue de l'Egalité....
Lire la suite

Clos en Mont Vaux : la mairie recule devant la justice.

4567
Le 22 mai 2012, l’opposition de Chevigny-Saint-Sauveur claquait la porte du Conseil Municipal en...
Lire la suite

Un Conseil Municipal extraordinaire le 4 octobre 2012 consacré au Clos en Mont Vaux

1579
Le Clos en Mont Vaux seul point à l'ordre du jour : " Suite au recours en excès de pouvoir exercé...
Lire la suite