Un Nouvel Elan pour Chevigny

Site des élus "Nouvel Elan" de Chevigny-Saint-Sauveur

banniere

Dojo Ogive de Chevigny Sur le terrain de la vie sportive, la démocratie doit avoir sa place, comme dans les instances municipales. « Un nouvel élan pour Chevigny » vous propose une autre politique.

La règle de consultation des instances sportives (commission, Office des Sports) n'est pas respectée. Le premier magistrat de la Commune, selon son bon vouloir, instruit ou non les projets qui lui sont soumis comme la création de sections sportives.

Dans le cadre de l'Office des Sports, organisme consultatif, pourquoi ne pas avoir, comme dans bien d'autres communes de l'agglomération, demandé l'avis des différentes sections de sports de combat et arts martiaux avant de réaliser l'Ogive (au départ dojo régional de karaté). On peut imaginer que cet équipement destiné en priorité au karaté puisse servir aux autres disciplines comme salle d'entraînement et de compétitions importantes.

Sa conception, après l'avis des intéressés, eut été certainement différente mais surtout davantage profitable aux Chevignois, un peu oubliés, dans cette réalisation de prestige. Cette attitude s'inscrit, une fois de plus, dans une posture marginale vis à vis du Grand Dijon.

Les sections de sports collectifs ont de leur côté, bien souvent des difficultés à organiser leur planning de rencontres et ne peuvent pour certaines ni progresser, ni évoluer comme elles pourraient légitimement le souhaiter. S'il y avait une priorité de réalisation dans le domaine sportif, c'était bien une salle «  44 / 24 » . Le projet de construction est maintenant reporté pour longtemps.

La non prise en compte de l'accroissement de la population ainsi que le développement naturel des activités sportives pose actuellement un réel problème de locaux insuffisants (vestiaires, stockage matériel, salles de réunion) au gymnase Boivin. Le Conseil régional et le Conseil général alertés (très récemment) devront prendre en compte ces données, le collège et le lycée étant partie prenante des équipements.

Le respect de la règle démocratique au service de tous les citoyens devrait s'imposer dans les choix et priorités soumis au Conseil Municipal qui doit, bien entendu, rester souverain dans ses décisions.

Les outils existent : commission vie associative et Office des Sports. Il faudrait qu’ils soient utilisés pour que les responsables sportifs puissent faire valoir l’avis des utilisateurs.

Malheureusement, le sport à Chevigny illustre aussi de son côté le manque de concertation et de démocratie municipale.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sous les projecteurs

Que coûte la protection fonctionnelle du maire ?

246
Le maire de Chevigny-Saint-Sauveur a décidé d’attaquer un blogueur pour diffamation sur "personne...
Lire la suite

Conseil Municipal du 8/10/2016 - Déclaration lors de la demande de protection fonctionnelle du Maire de Chevigny-Saint-Sauveur

288
On touche le fond... Hier matin, lors d'un conseil municipal extraordinaire, la protection...
Lire la suite

La demande de protection fonctionnelle de Michel Rotger, maire de Chevigny-Saint-Sauveur, différée

1774
Ce mardi 27 septembre 2016, le conseil municipal de Chevigny-Saint-Sauveur devait examiner une...
Lire la suite

Demande de démission du Maire - Conseil Municipal du 5 juillet 2016

2944
Déclaration de Louis Legrand pour demander la démission du maire suite à sa condamnation. -...
Lire la suite

Clos en Mont Vaux : la commune condamnée aux dépens

2021
Pour mémoire, un investisseur privé voulait faire une opération immobilière avenue de l'Egalité....
Lire la suite

Clos en Mont Vaux : la mairie recule devant la justice.

4103
Le 22 mai 2012, l’opposition de Chevigny-Saint-Sauveur claquait la porte du Conseil Municipal en...
Lire la suite

Un Conseil Municipal extraordinaire le 4 octobre 2012 consacré au Clos en Mont Vaux

1253
Le Clos en Mont Vaux seul point à l'ordre du jour : " Suite au recours en excès de pouvoir exercé...
Lire la suite