(article paru dans le Chevigny Mag d'août 2017)
A la rentrée 2017, les écoliers chevignois n’iront plus à l’école le mercredi matin. La municipalité l’a décidé en juin dernier, sans prendre le temps de la réflexion, contrairement à la plupart des communes de Dijon Métropole.

Finie la semaine de 4,5 jours permettant de mieux répartir les apprentissages, et de mettre en place des TAP (Temps d’Activités Périscolaires) afin d’offrir aux enfants des activités culturelles et sportives, dans un souci de cohérence et de continuité éducatives (projet éducatif territorial - PEDT). Depuis leur mise en place il y a 4 ans, malgré nos demandes récurrentes, la mairie n’a jamais réalisé de bilan qualitatif en vue de mesurer l’impact du changement de rythmes sur les élèves. Nous le déplorons.

La motivation principale du retour à la semaine des 4 jours est l’économie faite sur l’organisation des TAP. L’intérêt de l’enfant ne doit pas se décider dans la précipitation ; il doit primer sur les économies financières à court terme.