Un Nouvel Elan pour Chevigny

Site des élus "Nouvel Elan" de Chevigny-Saint-Sauveur

banniere

 Le Republique miniatureUn nouveau bâtiment a été construit à l’angle de l’avenue de l’Egalité et de la rue des Clématites : présenté comme le "fleuron du centre ville", il vient d’être inauguré.

Le projet initial :

Sous prétexte d’obligations légales impérieuses, liées au Plan Communal de Sauvegarde, la Municipalité propose la construction d’un bâtiment avec deux étages de locaux municipaux d’urgence, financés par un rez-de-chaussée vendu en cellules commerciales. Au premier étage sont aménagés des locaux d’urgence, un accueil collectif de 460 m2 avec dortoirs et salle de restauration ; au second étage, un ou deux appartements d’urgence de 120 m2.

En ces temps de crise immobilière, trois cellules sur cinq n’ont pas été vendues et devront être portées financièrement par la commune (valeur 890.000 €, environ 60 % du coût total). Alors que l’opération ne devait rien coûter au contribuable, le premier étage est loin d’être financé par le rez-de-chaussée. En attendant des jours meilleurs…

Sans doute fallait-il reconstruire à la place de l’ancienne crèche halte-garderie occupée par l’association Chevigny Renouveau. Nous avions proposé pendant la campagne de rapatrier certaines activités municipales excentrées, car des besoins importants sont traités en périphérie de la ville. Mais ces locaux d’urgence étaient-ils nécessaires à la ville ?

En Conseil municipal, nous avons bataillé contre le prétexte du Plan Communal de Sauvegarde. On nous a vendu ce bâtiment sur l’idée que nous devions construire des locaux d’urgence, mais la loi n’impose pas cette construction. Aucune ville de l’agglomération n’a construit de locaux particuliers (et surtout pas au centre-ville !).

L’article 3 du décret d’application n°2005-1156 stipule que : "le Plan Communal de Sauvegarde est adapté aux moyens dont la commune dispose". Le guide pratique d’élaboration du Plan Communal de Sauvegarde est très clair : "Le PCS n’a pas pour objet de créer de nouveaux moyens, mais d’organiser l’existant… La règle consiste à s’organiser avec les moyens dont on dispose, sans présager d’un apport supplémentaire". Et le relogement des victimes peut se faire dans les "centres aérés, de loisirs ... et lieux pouvant s’adapter : gymnases, écoles maternelles (dortoirs), salles des fêtes, dojo…". De plus, outre les gymnases, la ville dispose de la salle Jean Froussart et du Centre Social.

 

L’inauguration, le 26 avril 2009 :

Comme d’habitude, aucun représentant de la Communauté d’Agglomération ; de vrais locaux d’urgence auraient dû être concertés avec le Grand Dijon, qui aurait pu participer au financement comme l’indique le même guide. Et pour couronner le tout, on nous annonce que les accueils d’urgence se feraient ailleurs dans la ville, dans des locaux libérés prochainement !

 

Et maintenant :

L’occupation de ces 580 m2 au titre de l’urgence ou de l’accueil de groupe sera épisodique et marginale ! Encore des surfaces coûteuses et très bien situées qui seront sous utilisées, comme le dojo ! Heureusement que l’opposition vous a épargné un projet d’éclairage du toit de l’immeuble (!), présenté en Conseil municipal, que nous avons jugé inutile et coûteux.

Au final les locaux d’urgence du "République" seront occupés et gérés par Chevigny Renouveau, association présidée par l’épouse du maire ! Deux autres associations pourront en bénéficier… si elle veut, et sous sa responsabilité. Les locaux municipaux du "République", prétendument construits pour des urgences, ont finalement été construits pour une seule association.Les autres attendront l’aménagement (pourtant prévu au budget 2007 !) d’une ferme du centre ville en maison d’associations.

Les élus du groupe d’opposition ″Un nouvel Elan pour Chevigny″ :

Louis Legrand – Jocelyne Macé – Christian Preioni – Caroline

 Grison – Denis Poirel – Dénia Hazhaz – Pascal Gauthier.

  Article à paraître dans le "4 pages" de juin 2009

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sous les projecteurs

Que coûte la protection fonctionnelle du maire ?

176
Le maire de Chevigny-Saint-Sauveur a décidé d’attaquer un blogueur pour diffamation sur "personne...
Lire la suite

Conseil Municipal du 8/10/2016 - Déclaration lors de la demande de protection fonctionnelle du Maire de Chevigny-Saint-Sauveur

520
On touche le fond... Hier matin, lors d'un conseil municipal extraordinaire, la protection...
Lire la suite

La demande de protection fonctionnelle de Michel Rotger, maire de Chevigny-Saint-Sauveur, différée

2145
Ce mardi 27 septembre 2016, le conseil municipal de Chevigny-Saint-Sauveur devait examiner une...
Lire la suite

Demande de démission du Maire - Conseil Municipal du 5 juillet 2016

3450
Déclaration de Louis Legrand pour demander la démission du maire suite à sa condamnation. -...
Lire la suite

Clos en Mont Vaux : la commune condamnée aux dépens

2244
Pour mémoire, un investisseur privé voulait faire une opération immobilière avenue de l'Egalité....
Lire la suite

Clos en Mont Vaux : la mairie recule devant la justice.

4327
Le 22 mai 2012, l’opposition de Chevigny-Saint-Sauveur claquait la porte du Conseil Municipal en...
Lire la suite

Un Conseil Municipal extraordinaire le 4 octobre 2012 consacré au Clos en Mont Vaux

1449
Le Clos en Mont Vaux seul point à l'ordre du jour : " Suite au recours en excès de pouvoir exercé...
Lire la suite